30/07/2011

Création de nouvelles cordées

CREATION DE NOUVELLES CORDEES

A THEMES EPISTOLAIRES OU ELECTRONIQUES

 

 

 

Suite à de nombreuses demandes, nous sommes prêts à ouvrir de nouvelles cordées épistoalires (par courrier) ou électronique (en allant sur notre site).


- Cordées épistolaires philathéliques : échanges de timbres, discussion autour de ce sujet

- Cordées électroniques européennes : Partage avec des cordistes de toute l'Europe sur les coutumes, la vie, la gastronomie, l'histoire,  etc.

- Cordées électroniques ou épistolaires ayant pour thème les animaux : discussion sur la passion de son animal préféré ou des animaux en général

- Cordées épistolaires ou électronqiues ayant pour thème la cuisine : recettes, spécialités culinaires, etc.


Et tant d'autres sujets... que vous nous proposerez.

 

DSC_0268.JPG

29/07/2011

A l’aube de la mort


A l'aube de la mort



Ils ont fermé la porte sur moi,

Je ne fais pas partie des leurs.

J'attendais qu'ils m'ouvrent les bras

Et ils m'ont fermé leurs cœurs.


Mon seul endroit, il y fait froid

Mais pour moi, c'est le Sahara

J'y cache mes peines et mes joies.


Elle est tout ce que j'aime

Et pourtant les chambres sont toutes les mêmes

Mais celle-là est si claire, si belle

Que j'aimerais m'y endormir.


Le soleil brille à l'horizon

Le monde est injuste, le monde est sale de mensonges

Mais je jure que je ne ferais pas partir de ce clan.


J'irai ailleurs où les méchants ont disparu

J'irai ailleurs où le printemps fleurit plus tôt,

Où les oiseaux chantent à nouveau

Sans être réveillés par le bruit des fusils.

Cet ailleurs où il n'y a pas de nuit,

Ce sera mon paradis.


Je m'y installerai et je les regarderai d'en haut,

Je verrais leurs mensonges et leur mauvaise foi,

Et je penserai que moi, j'ai fait partie de ces gens-là.

 

 

Catherine Bousquet


16/07/2011

Les Habilleuses


Création de vêtements pour personnes handicapées


L’objectif  des Habilleuses est de mettre en ligne une boutique offrant :

- Des vêtements confectionnés par des créateurs répondant à l’éthique des Habilleuses

- Des  adaptations de vêtements  à partir de textiles recyclés, confectionnées par les Habilleuses

- Des vêtements réalisés à partir de nos propres tissus imaginés et imprimés par nos soins.



Pour en savoir plus
Cliquez sur l'image

les habilleuses.png

15/07/2011

Pourquoi suis-je devenu Premier de Cordée

Pourquoi suis-je devenu PC de cordée ?


En voilà une drôle de question…

Je fais partie, comme beaucoup d'entre nous, des "vieux" adhérents (77-78).

Les cordées, je connaissais, mais sans plus...C’était certes, pour moi, un concept intéressant mais je n’y adhérais pas de façon active.

À l'époque, j'étais nouvel élu à la Commission Nationale des Parents (qui, depuis, a été tristement rétrogradée au statut de Groupe ) où nous débattions des problèmes induits par la survenue du handicap au sein d’une famille mais aussi de ceux de l’APF à laquelle nous appartenions totalement.


Plusieurs Administrateurs (trices) siégeaient, en rotation, au sein de notre Commission. L'une d'entre elles s'appelait, à l'époque...comment déjà... Mme... heu... Pairet, je crois .Elle portait déjà, entre autres, deux casquettes car, avec les Parents, elle était aussi LA responsable des Cordées, toutes épistolaires à cette époque.


Un jour, ce devait être en 1999 ou 2000, cette dame, traitreusement, nous dit (en substance):

"Nous voulons nous mettre au goût du jour (déjà !), nous lançons des cordées électroniques, ce serait bien si les parents en prenaient une en compte, estampillée « Parents ».... Tiens, toi, Patrice, tu es fondu d'informatique, tu es un ancien de l'APF, tu es parent.... Propose-moi dans la semaine un nom POUR TA CORDÉE » !

Et voilà ! Ce n’est pas plus difficile que ça. Le moyen de refuser à NOTRE Aline ?


Sans doute, les autres cordées électroniques ont-elles été initiées de façon différente, le choix de leur PC s’appuyant sur une expérience plus importante, mais, là, nous en étions à la Genèse…

En 99, Internet était déjà sur la pente ascendante mais les personnes connectées étaient, elles, moins nombreuses et moins averties qu’aujourd’hui.


Et donc, bon gré, mal gré, je me suis retrouvé à inventer et à « cornaquer » une cordée des plus atypiques, puis, après avoir vainement essayé d’en modifier le fonctionnement, à me mettre, tout simplement, à son service et à son diapason et ce, depuis une douzaine d'années.


Si je regrette.... Oh non, pas une minute, et, pour m'avoir forcé la main, je me dois sincèrement de remercier Aline (attention ne va pas attraper la grosse tête, hein !) que depuis nous avons élevée au titre de « Sage des cordées » …. Quoique « sage »… était-ce bien pertinent ?...On a vu cela, à nouveau, à Erckartswiller !

 

Patrice Lassalle

Cordée: Parole de Parents

 

Est-elle si sage? Notre sage des cordées

 

Vous connaitrez  notre sage

cliquez sur l'image

 

ESTELLE.jpg

12/07/2011

Aujourd'hui au marché d'Amiens Nord

Aujourd'hui au marché d'Amiens Nord, je suis allé me balader.
Sur place, pas moyen de se garer.
Les places handicapés, par des valides empruntées.
Plusieurs minutes j'ai tourné, sans jamais rien trouver.
Cent mètres plus loin, sur un trottoir j'ai grimpé.
J’ai imploré le seigneur en levant la main, pour ne pas me faire pincer.

Arrivé sur le marché, bondées étaient les allées.
Ma canne vers l'avant pointer, à la manière d'une épée.
Tout doucement j'ai pu progresser, au milieu des gens pressés. J'en profitai pour bavarder, avec des amis du passé, qui ne m'ont pas oublié

Différents parfums arrivaient dans mon nez, éveillaient en moi des souvenirs du passé.
Par-ci, les épices et leurs senteurs, identiques à celles des souks d'Algérie.
Par-là les poulets grillés, et le cliquetis que faisaient les sauces aux olives que leur déversait le vendeur venu de Paris.
Ici, un groupe de personnes débattaient en tunisien sur la situation économique de la Tunisie.
Et la, des femmes africaines se vantaient entre-elles a propos du butin qu'elles avaient négociées a moindre prix.
Un peu plus loin, deux exposantes ce crêpaient le chignon pour vingt centimètres que l'une sur l'espace de l'autre avait pris.

Tant et tant d'instants magiques qui m'ont fait voyager et ainsi oublier que je n'ai pas de vacance cette année...
Mais peu m'importe, a partir d'aujourd'hui, chaque dimanches, mon esprit traversera la méditerranée et me fera oublier, les heures passées au CAT.
Sur-ce les amis je vous quitte, j'ai un poulet grillé à déguster

Ahmed Otsmane