Leurs témoignages - Page 5

  • Deux jours de colloque

    pas%20san%20l%5C%27autre.jpgAllez que je vous raconte un peu ces deux jours du colloque intitulé : "Pas sans l'autre" avec nos différences, nos fragilités, nos handicaps, bâtir une société du vivre ensemble. Il s'est tenu à Lille les 10 et 11 mars 2012

    Superbement organisé, mis en place par différents organismes et associations qui tournent autour du soin et les handicaps qu'ils soient physiques, mentaux, psychiques ou du comportement.

    Comme dans tout colloque, nous avons eu des conférences, des tables rondes, des ateliers, des expositions et spectacles : il fallait choisir, c'est toujours difficile ! Pour ma part, j'avais choisi une table ronde : quand le handicap survient au cœur de la vie. Le lendemain "à partir du handicap quelle fécondité ?' Ainsi que : "pour une cité accessible" et là il y a beaucoup de boulot ! Les problèmes d'autonomie, de déplacement ,de soins innovants, du progrès scientifique, étaient abordés avec compétence et simplicité ! Parallèlement des ateliers en libre accès proposaient la découverte du braille, de la langue des signes, la méthode Wittoz etc.. ils étaient tenus par des personnes concernées, compétentes, enthousiastes, prêtes à partager leur savoir et à répondre à nos questions.
    Samedi matin , nous avons eu la chance d'avoir une conférence par Véronique Margron, sur la vulnérabilité humaine passionnante ! Nous avons eu aussi plusieurs témoignages très émouvants de personnes qui se "coltinent" un quotidien épuisant tissé d'angoisses devant l'avenir sans espoir d'amélioration de la santé de leurs proches. Ils nous disaient aves des mots tout simples leur bonheur et leur chagrin mais aussi l'éclat de joie qu'ils perçoivent dans les yeux de ses "autres si autres parfois" Chapeau !

    La grande froidure n'avait pas empêché les gens de se déplacer. Mais le froid avait fortement perturbé l'organisation en ne permettant pas le montage d'un grand chapiteau pour la restauration rapide. Aussi, les bénévoles ont du installer les tables pour le repas puis les enlever pour installer de nouveau les chaises pour les conférences et tables rondes.

    Accueil assuré par "des gilets jaunes fluo" costauds, serviables ô combien pour pousser le fauteuil et cela dès la sortie du métro. Quand on n'est pas du coin, c'est très rassurant de se sentir attendu. Ambiance sympa et conviviale ! J'ai retrouvé là une des qualités des gens du Nord que j'apprécie beaucoup : pas de baratin ,on dit et ont fait ce qu'on dit ! La présence de beaucoup d'associations sur le site le démontrait bien.

    Il était évident que ce colloque a été mis en place non pas pour les personnes en situation d'handicap mais bien avec elles ! le temps était donné à chacun pour qu'il puisse aller jusqu'au bout de sa parole, même mal aisée et difficile à comprendre ! Il flottait dans l'air une empathie très douce, perceptible dans les yeux des participants et qui nous faisait dire qu'un vivre ensemble où chacun aurait sa place pouvait certainement advenir : vienne donc ce temps de la tendresse ....

    B. W.