15/11/2011

cordée "Paroles Parents"

Cordée "Paroles de Parents"
Une petite conversation ordinaire...


Blues
par A. T. le 28/10/2011 à 18:19

''Bonsoir,
Karine (Sa fille) avait le blues au début des vacances car elle a un peu de mal à Talence à n'être qu'avec des jeunes handicapés. En effet, à Limoges, elle allait au lycée en intégration. À Talence, elle suit des cours à l'IEM, elle est donc tout le temps dans le même environnement, sauf pour ses loisirs. Je lui ai conseillé de voir le psy là-bas. Elle est consciente que ce serait bien car elle m'a dit : "si je ne fais rien, ça me poursuivra toute ma vie".
J'espère que vous allez tous bien, et bon week-end.
Amitiés, A.''

Re: Oui, ce n'est pas forcément simple
par P. L. le 28/10/2011 à 18:24

''Tu peux peut-être essayer de la "piquer" pour la faire réagir, du type de lui dire que sa mère se bat depuis toujours pour le droit à la différence et elle, elle veut faire de la discrimination....
Bien sûr, sur le mode "soft"
Mais c'est vrai que cette dichotomie peut-être compliquée à vivre.
Fais-lui un gros bisou de ma part et souhaite-lui bon courage ''

Blues suite
par A. T. le 31/10/2011 à 10:53

''P., merci du conseil ; je me sentais désarmée. Je sais qu'elle vit mal son handicap, mais comme moi, je le vis plutôt bien, j'ai tendance à oublier ce qu'elle ressent.
En tout cas, j'ai l'impression qu'elle se sent mieux depuis qu'on en a parlé.
Je viens de réaliser que plusieurs personnes avaient mis leurs photos sur la page d'accueil. Il faut descendre pour s'en apercevoir. C'est sympa.
Ici, il fait très beau, ça fait du bien.
Bon week-end prolongé à ceux qui comme moi, font le pont.
A.''

Re: blues
par F. P. L. le 31/10/2011 à 11:11

''Bonjour,
J'en ai parlé à Romain (Son fils) car lui, bien qu'à un moment il me disait ne plus vouloir être qu'avec des personnes handicapées, ce trouve bien a Verneuil sur Avre.
Il m'a dit que c'était une question d'acceptation. Romain doit mieux accepter son handicap que Karine, même si ce n'est pas toujours facile. Et en ce moment ça va car il a une copine. Cette semaine, où il est en vacances ça y va les SMS
Bon courage et bon week-end
F.''

Re: Accepter....
par P. L. le 31/10/2011 à 19:20

''Voilà un mot que j'ai du mal à... accepter
Je crois que l'on n'accepte pas l'inacceptable et, je comprends, au fond de moi, Karine comme Romain....
En fait je pense que l'on accepte jamais, mais, il faut faire avec, faire face, ça, c'est le plus important.
D'ailleurs je crois que les psys ne parle plus trop de l'acceptation du handicap, mais plutôt (mot à la mode) de la résilience afférente.
Alors chacun a sa propre résilience et s'appuie, pour faire face, sur ses propres forces, et pour se sortir de la "panade", chacun use de ses armes.
Pour les uns, c'est accepter son environnement, pour d'autres, s'en abstraire...
Je ne crois pas qu'il y a de bonne méthode, mais de "sa" méthode personnelle.
Courage les filles
Amitiés
P.''

Re: j'en prends note...
par C. L.-M. le 01/11/2011 à 16:11

''Salut à tous, je ne me manifeste pas souvent mais je vous lis à chaque fois, P. à raison, il faut prendre tout ce que l'on ressent comme on peut et faire avec, mais c'est dur quand même, moi aussi comme A. je vis plutôt bien l'handicap de Sébastien, mais lui, au fond, on ne sait pas trop ce qu'il ressent et comment il le prend...parfois je vois des larmes qui coulent de ses yeux, pourquoi ?
Comme il ne parle pas et même en lui posant des questions, je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête, parfois il marque sur son ordi "je voudrais aller au ciel voir Jésus", comment prendre cela ? mal, bien... parfois en blaguant je lui dit que c'est trop loin, que la voiture n'arrivera pas si haut, il rigole quand même, mais au fond de moi c'est dur même si je ne le laisse pas paraître... Il est tous les jours avec nous et il faut prendre la vie comme elle est mais c'est quand même très dur, on garde tout pour soi car qui peut comprendre ??? On entend " vous êtes des parents formidables et courageux" mais quand les gens disent cela, quand savent ils ? Ils ne sont pas dans le cas et ne vivent pas comme nous, ils n'ont aucune notion de ce qui se passe surtout intérieurement en nous et ce que l'on ressent...
Voilà c'est bon de parler à ceux qui sont dans le même cas et qui comprennent mieux les autres.
J'espère que je ne vous ai pas ennuyé avec mon bavardage...
Je pense très souvent à vous tous.
C.''

Re: Comment pourrais-tu
par P. L. le 07/11/2011 à 09:49
nous ennuyer.... ?

''C'est vrai ce que tu dis, on "s'habitue" presque à notre environnement du handicap, et lorsque la situation se présente de façon déconnectée, elle nous renvoie brutalement à notre propre détresse, fût-elle apparemment contrôlée.
Un bout de chou inconnu qui bataille avec son "attirail" et voilà en pleine figure l'image personnelle que l'on était sûr de maîtriser parfaitement....
Eh oui, admettons tout simplement que aucun d'entre nous n'est superman (Hum... ou Woman )
P.''

Suite
par A. T. le 02/11/2011 à 11:51

''Bonjour,
Vos réponses à tous me touchent beaucoup.
Dimanche, au resto, j'ai vu un garçonnet de 8/10 ans qui marchait avec un cadre de marche, ça m'a fait mal. Je n'ai aucun problème quand je suis avec plusieurs adultes handicapés, ou des enfants, quand c'est dans le cadre d'une association, par exemple, mais voir un jeune enfant handi me fait toujours mal. Finalement, on a toujours un moment où quelque chose nous renvoie notre propre image. Comme dit P., on n'accepte pas, on vit avec, plus ou moins bien.
Ça dépend des jours, des gens, des évènements. Par exemple, une amie m'a parlé 3 fois de son mari qui râle car elle fait trop de bénévolat. J'ai fini par lui répondre que je voudrais que le mien soit toujours là pour râler. Elle s'est excusée, elle ne s'était pas rendu compte car je ne me plains pas de ma situation et les gens finissent par l'oublier.
Bon, je suis contente de nos derniers échanges, cela m'a fait du bien.
Je viens d'envoyer un mail à l'IEM de Talence pour qu'ils fassent attention à Karine.
Amitiés à tous.
A.''

 

17/09/2011

c'est la fête sur la cordée Rêverie

cord%C3%A9e%20reverie%20acte%20de%20naissance.jpg

Et voilà comment l'on fête, entre autre, l'anniversaire de la cordée Rêverie.

Le champagne, les petits fours étaient également de mise... et sans restriction... puisque tout est virtuel mais ô combien chaleureux...

Bravo à tous les cordistes de rêveries de savoir profiter de chaque instant et BON ANNIVERSAIRE !

 

108.gif

 

26/06/2011

Mots sur nos cordées

Pour mieux connaître nos cordées électroniques, voici quelques mots de ceux qui ont participé ou participent à cette merveilleuse aventure.

 

 

- Etoile filante, la première cordée électronique (créée en 2000)

Cordées Etoile Filante - la 1ère cordée électronique

C'est le nom donné  à la toute première cordée Internet... Elle a été lancée par Aline Pairet lorsqu'elle prit la responsabilité des cordées à la suite de Denise Boizot...

Il y eut une période de rodage...

Au départ elle fonctionnait sur le principe des cordées épistolaires ; chacun écrivait son message et  l'ajoutait au message précédent et  envoyait le tout à la personne suivante....mais... de personne en personne on en avait de plus en plus long à imprimer.....(Imaginez que l'on  imprime bout à bout toutes les lettres d'une cordée épistolaire !!!)

Quand la cordée revenait au premier  de la liste ,on supprimait son message avant d'en écrire un nouveau... etc.

...Mais un jour un virus s'est infiltré... et tout a été perdu....

Ce fut l'occasion pour Aline de repenser le processus....pour en arriver  au  fonctionnement actuel...et créer le site des cordées.

 

C'est Aline qui donna son nom à la première cordée internet  :  « ETOILE FILANTE »

comme des  messages qui filent de l'un à l'autre pour échanger entre nous  et nous dire l'amitié qui nous unit....

Aline   fut donc   la première  PC  (Premier de cordée)... Puis lançant d'autres cordée internet c'est Michel (mon mari) qui prit la suite...

Et... qui faisait partie cette première cordée  ?... Yvonne... oui, j'ai bien dit Yvonne Ollier......

Bien sûr depuis  la composition première il y a eu beaucoup de changements....

Il y a toujours... Philippe... Suzanne...

Certains ont quitté par choix personnel...

Certains nous ont quitté pour un autre monde...dont Michel... et c'est ainsi que je me suis retrouvée responsable de la cordée ... jusqu'à ma demande de laisser à d'autres le soin de l'animer...

Et c'est ainsi qu'Éric (l'un des cordites ) en est devenu le PC ( avec , tout récemment comme CR Compagnon de Route , Lucrèce toute nouvelle parmi nous...  )

Dans la cordée d'autres ont aussi pris des responsabilités... Juliette... Mauricette...

L'Étoile filante continue sa route...


Vive l'amitié qui nous unit

Et chaque jour nous réunit

Quand arrive le soir ce n'est qu'un « au revoir »

Et quand viendra demain

Nous retrouverons le chemin

De l'étoile filante

Toujours aussi brillante

 

Françoise Poitrat