Les cordées - Page 7

La communauté branchée de l'APF

Une cordée… C’est un groupe de personnes qui discute par un échange de courrier ou sur un forum, sur une thématique de leur choix.

Les cordées sont un moyen de prendre du plaisir à travers l’écriture d'un lettre ou par internet que l’on soit jeune, âgé, en situation de handicap, en activité, retraité, sportif,… les cordées sont faites pour vous, pour tous !

Les cordées sont des lieux d’amitiés et de partage où chacun participe, pour que tous puissent, ensemble, construire et avancer.

  • Café des cordées

    Café des Cordées 

     

     

    Un jour,

    Au delà de tous mes soucis

    De toutes mes angoisses

    J’ai erré dans les rues

    Et je suis entrée

    Dans un café

    Dans un coin de rue

    Dans un petit recoin

     

    J’ai ouvert la porte

    Au fond de la salle

    Il y a une immense table   
            Entourée de fauteuils confortables

    Et tout le monde discutait

    Des Cordées


           On y parle de tout de rien...
           Du quotidien... de l'essentiel...

    Du vent, de la musique

    De la vie, de la pluie

    De l’apéro

    Des vacances, des mots d’enfants

    De cuisine, de philosophie

    De lecture, de nuages

    De handicap, de société

    Des arbres ou le nom des cordées seront à tout

    Jamais gravés

    Et nous vous y avons

    Réservez une place

     

    Aurélye Perrette  

  • Accessibilité : l’APF déplore des délais encore trop longs !

    Suite au vote de l’Assemblée nationale autorisant le gouvernement à modifier par Ordonnance les délais de mise en accessibilité, l’Association des paralysés de France (APF) fustige les délais envisagés allant jusqu’à 10 années supplémentaires.

    Si le dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) est devenu obligatoire pour les établissements recevant du public, l’APF regrette qu’il ne le soit toujours pas pour les transports. Le montant des sanctions prévues reste également inconnu.

    Outre la campagne de mobilisation attendue du gouvernement, il est inacceptable pour les personnes en situation de handicap et leur famille d’attendre 10 années de plus ! L’APF souhaite que le délai maximum supplémentaire soit de 3 ans.

    L’association demande également la mise en place de dispositifs incitatifs et de sanctions lourdes et dissuasives pour les acteurs ne respectant pas la législation.

    L’APF rappelle que l’accessibilité universelle concerne l’ensemble de la population et que plus de 220 000 personnes ont dit OUI à l’accessibilité sur www.necoutezpasleslobbies.org.

     

    Parmi les différentes mesures abordées lors de l’examen de ce projet de loi, l’APF dénonce notamment :

    - les délais envisagés : 3, 6 ou 9 ans supplémentaires selon la catégorie d’établissements ou de transports. Ces délais supplémentaires sont inacceptables alors que l’obligation d’accessibilité date de 1975 !

    L’APF demande des délais resserrés : 3 années supplémentaires maximum pour tous les types d’établissements recevant du public ou de transports en commun.

    - l’affirmation selon laquelle les Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) sont le fruit d’une concertation et de résultats partagés. Si l’APF a effectivement participé à ces réunions de travail, en présence d’autres branches professionnelles et d’associations d’élus locaux, elle n’a pas accepté pour autant les orientations retenues qui ne vont pas dans le sens d’une accessibilité universelle.

    - la possibilité de ne pas introduire de « sanctions lourdes et dissuasives » pour les acteurs ne respectant pas la législation. Comment faire de ces Ad’AP un dispositif efficace et respecté si aucune sanction n’est prévue dans les transports ou si le montant de celle-ci est minime dans le cas des établissements recevant du public ? L’APF attend de l’Ordonnance qu’elle concrétise un réel volontarisme politique.

     

    L’association demeure en colère et attend que des délais raccourcis, 3 années supplémentaires maximum, soient inscrits dans l’Ordonnance. L’APF rappelle que l’accessibilité est un droit fondamental qui concerne l’ensemble de la population (personnes en situation de handicap, personnes âgées, femmes enceintes, parents avec poussettes, etc.) et qui a déjà mobilisé plus de 220 000 personnes en moins de 3 mois sur www.necoutezpasleslobbies.org.

  • Liberté - Égalité - Accessibilité : l’appel des 100 !

    Après bientôt 40 ans d’attente et deux lois inappliquées en matière d’accessibilité, l’Association des paralysés de France (APF) déplore les délais proposés par le gouvernement pour la mise en accessibilité de la France : jusqu’à 10 ans de plus !

    Ainsi, après avoir lancé une pétition, portée par Philippe Croizon, pour dire OUI à l’accessibilité qui a récolté plus de 188.000 signatures en quelques semaines, l’APF amplifie ce mouvement en organisant un grand rassemblement national, mardi 13 mai de 11h à 15h, place de la République à Paris : « Liberté - Égalité - Accessibilité : l’appel des 100 ! »

     Ce rassemblement repose sur la prise de parole de 100 représentants de l’APF, venus de toute la France, dans un format court et impactant : 1 minute par intervenant pour témoigner de la colère des personnes en situation de handicap concernant le manque d’accessibilité et les nouveaux délais annoncés.

    L’APF attend aujourd’hui du gouvernement des engagements fermes à la hauteur des enjeux : des délais resserrés et des sanctions fortes pour tous les acteurs ne respectant pas l’obligation d’accessibilité !

    > Un dispositif inédit pour une retransmission de l’événement en direct

    Afin de permettre à toutes les personnes ne pouvant pas être présentes le 13 mai de suivre l’événement en direct, un dispositif de retransmission sur Internet est mis en place. De 11h à 15h, les internautes pourront suivre et commenter en direct l’intégralité des interventions des représentants APF et les différentes animations qui auront lieu place de la République, en visionnant la vidéo de live streaming sur www.necoutezpasleslobbies.org ou sur www.apf.asso.fr.

     

    > Pétition : objectif 200.000 signataires !

    Lancée le 11 mars dernier, la pétition de l’APF « Accessibilité : la liberté d'aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus ! », portée par Philippe Croizon, a déjà récolté plus 188.000 signatures sur www.change.org/accessibilite.

    Avec cette pétition, Philippe Croizon appelle à soutenir le combat de l’APF pour une société accessible à tous : « Mon rêve, c'est une société où la personne en situation de handicap ne se posera plus ces questions : Est-ce que je peux aller au cinéma ? Est-ce que je peux aller faire mes courses ? Est-ce que je peux prendre le métro ? Est-ce que je peux trouver un travail ? Et la liste est longue…. Je rêve que la personne en situation de handicap dise : Je vais au cinéma, je vais faire mes courses, je vais prendre le métro, je travaille grâce aux compétences acquises pendant toute ma formation scolaire sans aucune crainte puisqu'égale de tous ! »

    Aujourd’hui, l’APF souhaite atteindre les 200.000 signataires qui disent OUI à l’accessibilité !

     

    > Des mobilisations dans toute la France !

    Plusieurs délégations départementales de l’APF ont organisés des rassemblements pour protester contre les délais de mise en accessibilité de la France.

    Ainsi, une dizaine de manifestations ont eu lieu à Toulouse, Mont-de-Marsan, Orléans, Marseille, Vannes, Vesoul et Belfort. La Roche-sur-Yon, Nice, Limoges et Nantes organisent un rassemblement le 13 mai pour amplifier la mobilisation nationale du même jour. Le 20 mai, une manifestation est prévue à Montpellier.

     

    apf%20petition.jpg