• Acrostiche avec le mot compassion

    Vu par la cordée Blabla


    Comprendre, essayer
    Ouïr son vécu
    Marcher avec lui
    Pour construire un
    Avenir solidaire
    Simplement et
    Sincèrement
    Illico
    Ouvert sur de
    Nouvelles relations

    ----------------------------------

    Comme au premier jour
    Ouvre la porte
    Montre ton visage
    Partage l'amitié
    Soude des liens
    Sonde les cœurs
    Illumine le visage
    Oublie tes chagrins
    Naît d'une vie nouvelle

    Marie-Andrée Rivière

     

    Cologne
    Oviedo
    Machu Pichu
    Pétra
    Abou Simbel
    Salzburg
    Stonhenge
    Istanbul
    Oslo
    Naples

     

    Cologne, très belle cathédrale
    Oviedo, ville du nord de l'Espagne
    Machu Pichu, trop haut, je n'irai jamais
    Pétra, souvenir de Jean-Marie dans les rochers
    Abou Simbel, temple démonté pour être remonté un peu plus loin
    Salzburg, la ville de Mozart et des chocolats
    Stonehenge, vestige des premiers hommes
    Istanbul, à cheval entre Europe et Asie
    Oslo, très haut dans le nord, trop froid pour moi
    Naples, son linge aux fenêtres, ses églises et son musée des Beaux-Arts

    Lucrèce Desnoyers de Marbaix

     

    Comme nous savons si bien le faire
    Offrons notre amitié
    Mais restons humbles
    Pour aider et apaiser les maux
    A chacun de vous
    Soyons là présents pour l'accompagner dans les épreuves
    Sans trop materner
    Intéressons-nous à l'autre
    Offrons lui nos mots
    Nous lui apporterons la joie.

    Jacqueline TEXIER

     

    L'acrostiche ... 

    ... dans lequel j'ai mis tout mon coeur :

    COMPASSION pour tous
    Offrons notre amitié 
    Musique dans nos coeurs
    Prenons la main tendue
    Aimons nos soeurs, nos frères
    Soulageons l'âme en peine
    Sachons écouter l'autre
    Imaginons demain 
    Orné de jours heureux
    Nouons des liens très forts

     

    COMPASSION pour tous

    Offrons notre amitié...
    Musique dans nos coeurs
    Prenons la main tendue
    Aimons nos soeurs, nos frères,
    Soulageons l'âme en peine
    Sachons écouter l'autre
    Imaginons demain
    Orné de jours heureux...
    Nouons des liens très forts

    Marie-France Moriaux

  • Que sont les cordées pour vous ?

    Les cordées ne sont pas un forum comme il en fleuri des centaines sur internet où l'on s'inscrit puis on fait un tour et on ne revient plus.... On ne vient pas sur une cordée pour avoir un code d'entrée et lire les courriers des autres cordistes sans jamais s'être présenté ou mettre un simple bonjour.

    Rappeler qu'une cordée est "une chaîne d'amitié" et que dans amitié il y a "ami"....

    Rappeler qu'un nom de cordiste sans sa présence peut créer un malaise chez les cordistes présents qui n'osent plus parler à cœur ouvert et se confier sachant qu'un œil regarde, juge peut-être.... sait-on puisque c'est un inconnu !

    J'aimerais aussi que l'on puisse insister sur ce qu'une cordée peut apporter comme réconfort moral, c'est une bouée à laquelle on peut s'accrocher quand on n'a plus la force de nager à contre courant.
    J'aimerais pouvoir dire aussi que c'est un lieu privilégié pour partager les petites et grandes joies tout autant que le petits et grands bonheur, tout comme on le fait pour les chagrins ou les angoisses.
    En conclusion, c'est le partage des joies et des peines que l'on a avec des amis sincères, qui ne jugent pas et partage avec plaisir.
    C'est l'essentiel du message que j'aimerais faire passer.
    Merci de ta question qui, elle, est un véritable partage.

     

    Marie

  • L’INDISPENSABLE

     C’est le Temps précieux du Carême et chacun

    Tend sa main pour l’offrande où se blottit un lien ;

     

    Accueillir, écouter, en l’Unité se fondre

    S’empreindre des moments joyeux de la rencontre ;

     

    Partager le bonheur ainsi que la souffrance

    Célébrer l’amitié, maintenir l’espérance ;

     

    Dans la paix, l’harmonie, accorder le pardon

    L’amour universel, la fraternisation ;

     

    Jeûner comme un ascète ou simplement réduire

    Le superflu ? Laquelle ... attitude produire ?


    Dans le silence actif ? Dans tout effort discret ?

    Le messager tenace ... aurait-il un secret ?

     

    Le façonne la route en fidèle compagne

    Avec joie, il parcourt la ville, la campagne.

     

    Que s’éveillent nos yeux, nos oreilles, nos cœurs

    Pour offrir, recevoir l’essentiel des chœurs…

          de « C o r d é e s ! »

     

      Marie-France Moriaux