24/05/2012

Publication de Anne-Cécile Mouget

le%20chat%20de%20ma%20voisine.jpg

A 36 ans, Jérôme, paraplégique, est heureux de quitter le giron maternel et de s'installer chez lui, dans son propre appartement. Un chez lui aménagé à son goût afin de ne surtout pas ressembler aux chambres d'hôpital où il a passé bien trop de temps depuis l'accident survenu peu avant ses 15 ans... un chez lui adapté pour s'y débrouiller avec son fauteuil roulant.

Il ne mesure pas combien cette décision va changer sa vie... lui offrant de rencontrer, après des années de solitude, une jeune femme capable de l'aimer simplement pour ce qu'il est. En effet, à l'étage du dessus vit Clémence et son chat Lulu. C'est Lulu et sa tendance à s'inviter chez Jérôme qui va les rapprocher peu à peu. Mais il n'est pas facile d'accepter l'amour quand on est handicapé, qu'on dépend d'un seul bras, et des autres, pour se transférer, se déplacer et vivre sa vie. Jérôme, résigné dans une carapace d'autodérision et d'irritabilité, laissera-t-il la tendresse et la spontanéité de Clémence venir à bout de ses réticences ? 

Les facéties de Lulu et leurs conséquences imprévues seront sûrement bienvenues...

lien vers le livre :

http://www.thebookedition.com/le-chat-de-la-voisine-anne-cecile-mouget-p-79904.html

 

 

18:09 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook

Commentaires

Bravo Anne Cécile ,les Tournesols te félicitent et sont fiers de ta présence parmi eux !!!!!
Une fleur parmi les fleurs !!!!!!!
Félicitation pour ton courage et ta ténacité !
Maintenant reste à conquerir tous les cordistes , l'APF , et beaucoup beaucoup de futurs lecteurs ,je croise les doigts pour qu'ils soient très nombreux .
J'ai commandé "le chat de la voisine " hier mais qu'il est long à venir ce chat .
Les quelques extraits que j'ai lus m'ont vraiment alléchée ..........
Allez ,allez nous devons ètre les premiers lecteurs .......commandez ,commandez ...
Bravo AC ! et Merci de ce que tu es !
Amitié
Nicole

Écrit par : NICOLE | 24/05/2012

super ANNE CECILE,les tournesols connaissent ton humour,pour les autres cordées,comment te définir?sinon comme une femme courageuse ,défendant avec humour,l'amour ,se battant pour montrer que l'amour se joue de l'aspect physique de l'autre
tu vis l'amour,tu écris l'amour,,tu respires l'amour
pardonne mes banalités,mais on sent" le vrai"
avec toi ,on est loin de ces lieux communs de ces répétitions du "le physique ne compte pas"
tu dis que le physique est là ,mais l'amour est un sentiment tellement puissant qu'il ne saurait être discréminant,tu dis ceci avec ton humour
un bonheur
Jean-Mi

Écrit par : tisserand | 07/06/2012

Oh ! Merci mes amis !
C'est très touchant de lire vos encouragements, c'est cette amitié qui m'a aidée, et m'aide au quotidien pour avancer dans mes projets... dont celui d'écrire !

C'est dans votre énergie positive que je puise celle qui me fait défaut au quotidien... le livre participe au prix Handi'livres 2012, j'ai bientôt fini l'envoi des 30 manuscrits, que le don d'un paraplégique m'a permis de dupliquer, aux éditeurs classiques... on croise les doigts pour que tout cela aboutisse favorablement !

Oui Jean-Mi je suis convaincue que chacun de nous mérite d'être aimé pour ce qu'il/qu'elle est... et le physique compte oui !

On peut trouver beau ou belle la personne aimée car son corps est juste marqué par son histoire, rien de plus, corset, fauteuil, main paralysée... c'est juste... les traits de la personne aimée... rides, dentiers... il ne faut pas se leurrer les marques et les prothèses nous concerneront tous un jour :)

On peut admirer la personne aimée pour ce dont elle est capable, même physiquement pour une personne handicapée, quelle merveille que l'amour qui renverse la donne quand la société s'attache surtout à ce dont on n'est PAS capable, de petites choses peuvent nous apparaître des exploits quand on les mets à son échelle à elle ! Je repense souvent à la fierté de ma grand-mère marchant au bras de mon grand-père hémiplégique à qui on avait dit qu'il ne remarcherait jamais car il ne récupérait pas, et qui s'est battu pendant 2 ans pour trouver "sa" solution pour réussir à marcher quand même avec un demi-corps, de la volonté, et tout l'amour qu'il avait pour elle car il voulait à tout prix la retrouver !

On peut l'apprécier pour ce qu'elle a à offrir, à partager, que son histoire soit une histoire de voyage autour de la planète, ou de voyage au fond de soi face au handicap ou à la maladie :)

Écrit par : AC Mouget | 21/06/2012

Les commentaires sont fermés.