16/10/2011

une petite poésie, sans rime ni raison

De peines en espoirs
Une année se termine, une autre la remplace !
Le tourbillon des jours, accélère la valse !
Une année pour l'oubli, une autre pour la vraie vie !

N'oublies pas d'exister, dis ?

Le tunnel est parfois bien noir à traverser, Ne perds jamais espoir, toujours devant toi, il faut regarder !

Quand ton coeur souffre trop fort,

Sois sage, et continues tes efforts.
De peines en espoirs, il va falloir y aller, Jour après jour l'année va s'écouler.


Fatma

Coccinelle