• Témoignage de... Raymonde

    Bonjour à tous et toutes,

     

    Adhérente depuis si longtemps que je n'en connais plus la date et cordiste épistolaire j'ai toujours apprécié l'esprit de chaleur humaine qui forme un lien si puissant entre nous tous.

    Je suis valide mais âgée de 85 ans  et confrontée à l'handicap depuis l'enfance  car mon père était un amputé de la guerre 14/18.

    Yvonne m'a suggéré  de vous décrire notre Association « EVASION »  qu'avec une amie depuis 30 ans nous avons créée pour essayer d'adoucir la solitude des personnes seules.

    Une fois par mois nous programmons des sorties : l'hiver au théâtre ou au cabaret et dès le printemps nous allons en province visiter des sites souvent méconnus. Nos amis nous ont réclamé ensuite des week-end et des vacances qui favorisent encore  plus l'amitié après quelques jours en commun.

    Entre temps, nous nous réunissons une fois par mois dans une salle prêtée par la Municipalité où les gens jouent aux jeux qu'ils préfèrent ou papotent entre eux.

    Notre plaisir quand nous faisons nos courses c'est de voir les gens s'arrêter par

    petits groupes pour bavarder, et là , l'une ou l'autre nous sommes heureuses de voir que notre Association a rompu pour certains la solitude pesante et accablante qui les faisait souffrir.

    C'est  une petite goutte d'eau  dans l'immensité mais la joie qu'elle apporte veut bien que nous essayons de continuer en espérant que d'autres plus jeunes prendront la relève après nous.

    Voilà, j'ai beaucoup bavardé et je vais vous quitter en souhaitant à tous et toutes une bonne santé et en vous donnant toute mon amitié.


     

    Votre amie  Raymonde

     

     

     


  • Texte qui sera lu lors de la cérémonie au nom de tous les cordistes

    Une étoile est née au firmament des cordées.

    Une étoile est née,  Evelyne nous a quittés.

    Elle est partie pour son dernier voyage,

    elle est partie habiter dans les nuages ;

    Ne pleurez pas : elle est si bien là-bas.

    Ils sont tous oubliés, les soucis d'ici-bas

    Le fauteuil, les douleurs, l'hôpital, les remèdes.

    Mais je sais que là-haut elle vient à notre aide.

    Je sais que les cordées, son monde, sa passion,

    restent au cœur de ses préoccupations.

    Oui, elle pense à  nous, ne veut pas nous voir tristes.

    De cet ailleurs secret où le bonheur existe

    elle nous accordera aide et protection

    car les cordées toujours resteront sa passion.


    Jacky Questel


  • Interview d'Evelyne Delacourt

    2123302101.jpg

     

    Une interview réalisée il y a quelques années pour la radio RCF Nièvre. Evelyne, comme toujours parlait de sa vie sans regret, avec force et amour de la vie. Et toujours, bien présents, sa fille, son petit-fils et sa famille.