• Chienne de vie je t'aime

    Alors que je n'étais encore qu'un petit garçon,

    la vie me joua un tour de cochon.

    De mes 10 ans j'approchais

    Lorsque, sournoise, la maladie vint me frapper !


    Je rencontrai la souffrance, L'angoisse, la désespérance

    Et, par la suite, la bêtise et l'intolérance !

    Ca signifiait ''fini les projets'',

    Essayer d'oublier le proche passé


    Et du futur ne pas angoisser

    J'ai quand même vécu presque bien,

    grâce surtout à l'amour des miens,

    leurs sourires, leur soutien ...


    et l'humour, le meilleur rempart

    contre les moqueries, les regards !

    il y a pire, je le sais ...

    mais la souffrance de l'autre peut-elle soulager ?


    si, pour certains c'est le cas,

    je les plains de tout mon cœur

    leur âme, elle, ne s'en relèvera pas ....

    et est-ce ainsi qu'ils trouveront le bonheur ?


    la santé, la vie même ne sont pas des acquis

    mais des ''prêts'' sans durée garantie

    ...

    Elle n'est pas toujours belle la vie !



    Alain - Cordiste de l'APF