Nos cordistes ont du talent - Page 5

  • Des mots qui donnent soleil

    Je voudrai vous partager les mots reçus de l'une de nos cordistes.

    Buvez ces mots, ils sont nectar !


    mots%20magiques.jpg

    Ces mots sans qui nous ne sommes rien,

    Ces mots qui  à eux seuls font du bien,


    Des mots qui soulagent les maux

    Des mots dont on n'a jamais trop,


    Tes mots que je reçois aujourd'hui

    Tes mots qui adoucissent ma vie,


    Toi que je ne connais pas

    Toi qui ne me connait pas,


    Tes mots et leur douce chaleur

    Tes mots qui comblent mon cœur,

     

    Un mot,

    Si un seul par moi devait être  choisit

    Pour Toi aujourd'hui ce serait Merci !

     

    C.

  • Permettez-moi de rêver

    A des cordées vibrantes, cherchant toujours à aller de l'avant,

    Ancrées dans une volonté farouche d' intégration vraie,

    A des cordées, permettant une rencontre authentique avec l'Autre,

    dans une grande espérance en l'Homme ...


    Permettez-moi de rêver

    A des cordées synonymes de créativité...

    Aux initiatives originales et riches

    Où chacun y trouve son compte, surtout nos amis les plus lourdement handicapés...


    Permettez-moi de rêver

    A des cordées synonymes d'espoir,

    Espoir d'un mieux-vivre, où chacun trouvera sa place, la place qui lui convient.


    Mais est-ce vraiment un rêve ?

    Ou simplement la route que nous avons tracée


    Aline Pairet


  • une petite poésie, sans rime ni raison

    De peines en espoirs
    Une année se termine, une autre la remplace !
    Le tourbillon des jours, accélère la valse !
    Une année pour l'oubli, une autre pour la vraie vie !

    N'oublies pas d'exister, dis ?

    Le tunnel est parfois bien noir à traverser, Ne perds jamais espoir, toujours devant toi, il faut regarder !

    Quand ton coeur souffre trop fort,

    Sois sage, et continues tes efforts.
    De peines en espoirs, il va falloir y aller, Jour après jour l'année va s'écouler.


    Fatma

    Coccinelle

  • Chienne de vie je t'aime

    Alors que je n'étais encore qu'un petit garçon,

    la vie me joua un tour de cochon.

    De mes 10 ans j'approchais

    Lorsque, sournoise, la maladie vint me frapper !


    Je rencontrai la souffrance, L'angoisse, la désespérance

    Et, par la suite, la bêtise et l'intolérance !

    Ca signifiait ''fini les projets'',

    Essayer d'oublier le proche passé


    Et du futur ne pas angoisser

    J'ai quand même vécu presque bien,

    grâce surtout à l'amour des miens,

    leurs sourires, leur soutien ...


    et l'humour, le meilleur rempart

    contre les moqueries, les regards !

    il y a pire, je le sais ...

    mais la souffrance de l'autre peut-elle soulager ?


    si, pour certains c'est le cas,

    je les plains de tout mon cœur

    leur âme, elle, ne s'en relèvera pas ....

    et est-ce ainsi qu'ils trouveront le bonheur ?


    la santé, la vie même ne sont pas des acquis

    mais des ''prêts'' sans durée garantie

    ...

    Elle n'est pas toujours belle la vie !



    Alain - Cordiste de l'APF



  • Trouvé en flanant sur la cordée Mélusine

     

    cordées internet.jpg

     

    Tu es accrocordée c'est pire mais nettement mieux que l'accrobranche car là ce sont nos petits coeurs qui sont en guirlande qui illuminent en une myriade de petites étoiles qui se nomment

    J. L.

     

    Je m'imagine Mélusine endormie sur la mousse, à l'ombre d'un saule, alors que le ruisseau gazouille en sourdine, et les libellules volent autour d'elle, lui faisant un diadème...

    Jacky